Suite à la découverte fin 2020 de cas de Septicémie Hémorragique Virale (SHV) dans 2 piscicultures du Haut-Cusancin, une zone de confinement spécifique a été définie par Arrêté Préfectoral*sur l’ensemble du Cusancin.

Dans l’immédiat, les mesures prises visent à éradiquer l’infection pour permettre notamment aux établissements de relancer leur activité d’élevage.

Concrètement pour l’activité halieutique, les mesures interdisent notamment tout déversement piscicole dans le Cusancin jusqu’à nouvel ordre. Ce qui signifie qu’il ne pourra pas y avoir d’alevinage en truite pour l’ouverture de mars sur la partie aval du Cusancin (secteur habituellement aleviné), la zone amont du Cusancin ne faisant d’ores-et-déjà pas l’objet de déversements (gestion patrimoniale et parcours No-Kill).

Des suivis sont en cours. Selon les résultats, la situation pourra être amenée à évoluer un peu plus tard dans la saison.

Pour mémoire la SHV est une maladie virale commune en salmoniculture, touchant principalement la truite arc-en-ciel et engendrant de fortes mortalités en élevage.

L’impact sur les peuplements naturels semble plus limité en raison de la faible concentration des poissons en rivière par rapport aux bassins d’élevage.

Il n’y a pas de risque sanitaire pour l’homme en cas de consommation de poissons contaminés par ce virus.

En dehors de l’absence momentanée de déversements dans le Cusancin, la pratique de la pêche et l’éventuelle consommation des prises reste autorisée dans les conditions habituelles de la réglementation départementale.

 

*Arrêté N°DDCSPP-SV-SPA-2020-12-04-0001 et N°DDCSPP-SV-SPA-2020-12-04-0002

 

 

LA FDAAPPMA du Doubs