À l’issue d’une nouvelle convention judiciaire d’intérêt public, signée au tribunal de Besançon mi-décembre, l’entreprise Plastivaloire représentée par la directrice du site mortuacien Florence Richard a reconnu les infractions de pollution du marais de la Tanche. Les parties civiles se disent satisfaites mais pas encore convaincues.