Il n’aura échappé à personne que les débits de nos cours d’eau sont particulièrement bas en cette période.
En conséquence, une première réunion du Comité de Pilotage Départemental de Ressources en Eau a d’ores-et-déjà eu lieu en Préfecture le 30 mai dernier, avec activation du niveau de vigilance. La Fédération y était représentée par son vice-Président Jean-Pierre BELON.
La situation s’aggravant malgré les quelques précipitations orageuses, peu abondantes et inégalement réparties, le département du Doubs passe au premier niveau d’alerte dès le 6 juin. Conformément à l’arrêté cadre “sécheresse”, ce niveau entraîne un certain nombre de restrictions des usages de l’eau, pour l’heure limitées (arrosages interdits entre 8h et 20h, pas de lavage des véhicules dans les domiciles particuliers, arrêt des fontaines publiques…).
Notre Fédération est particulièrement attentive à l’évolution de la situation et ses conséquences sur les milieux aquatiques. Il n’est pour l’heure pas envisagé d’interdire la pratique de la pêche de loisir, les pratiquants étant à ce sujet de précieuses sentinelles pour nous signaler tout évènement en cette période particulièrement sensible !
Hors assecs hélas désormais récurrents sur le Doubs entre Pontarlier et Morteau pour ne citer qu’un tronçon emblématique, la situation est certes très précoce et préoccupante cette année mais pas inédite : la Loue a par exemple connus des débits inférieurs à ceux relevés actuellement durant l’intégralité du mois de mai 2011, avant de connaitre un été plutôt pluvieux.